C’est dur de ren­tr­er chez soi après une journée de tra­vail dans une mai­son vide et de dormir seul(e) avec son oreiller, en souhai­tant une présence humaine. Aucun masque ne peut cacher ce genre de soli­tude. C’est douloureux d’avoir tant à partager et per­son­ne avec qui le faire. Mais Dieu con­naît votre sit­u­a­tion, et il s’en soucie. C’est pour ça qu’il a créé Ève pour Adam, trou­vé Booz pour Ruth et Rébec­ca pour Isaac. C’est pour cette rai­son que la Bible traite de prob­lèmes con­crets tels que la frus­tra­tion sex­uelle, la soli­tude, l’échec et le manque de con­fi­ance en soi. La façon dont nous rem­plis­sons nos vides et étan­chons nos soifs légitimes déter­mine notre capac­ité à sur­vivre et à trou­ver le bon­heur. Si vous pensez être seul(e) à affron­ter les épreuves de la vie, sachez que c’est faux ! « Le Dieu de toute con­so­la­tion » est avec vous (2Co 1.3). Nul ne vous com­prend mieux que Jésus. Sa famille l’a rejeté, ses dis­ci­ples l’ont renié et le monde l’a cru­ci­fié. Voilà pourquoi la Bible dit qu’il est capa­ble « de com­patir à nos faib­less­es » et « il a été ten­té comme nous à tous égards » (Hé 4.15). Il sait à quel moment vous doutez de vous. Il vous con­naît aus­si bien en qual­ité de par­ent que d’individu. Il sait, il com­prend et il vous invite à venir vers lui. La péri­ode que vous vivez ne dur­era pas. Une autre se pro­file, pleine de renou­veau d’énergie, de rela­tions, d’expériences et de joie. En atten­dant, n’oubliez pas : « Le soir arrivent les pleurs, et le matin la jubi­la­tion ». Vous retrou­verez le sourire !