Rien de plus édi­fi­ant qu’une vie qui ne peut s’expliquer sans Dieu ! Les gens vont con­tester votre théolo­gie, mais sûre­ment pas votre témoignage ! Six fois, Paul s’est trou­vé face à un audi­toire hos­tile, et il a tou­jours témoigné de son vécu. Ni argu­ment, ni débat, juste son his­toire. Yong­gi Cho a fondé la plus grande église du monde en Corée du Sud. Il est venu à Christ grâce à une dame qu’il n’a ren­con­tré qu’une fois. Elle a témoigné, est par­tie, et Cho ne l’a plus jamais retrou­vée. Votre témoignage est extra­or­di­naire, surtout quand il s’appuie sur un style de vie cohérent. Même les scep­tiques vont vous écouter et réa­gir si vous partagez votre his­toire. Alors n’oubliez pas ceci. 1) Soyez intéressant(e). Soyez bref et évitez les clichés. Jésus est pas­sion­nant. Il est venu « afin que les bre­bis aient la vie et qu’elles l’aient en abon­dance » (Jn 10.10). 2) Soyez précis(e). Par­lez de votre vie d’avant, de votre ren­con­tre avec Jésus et de votre vie d’après. 3) Soyez hon­nête. Ne dites pas que tous les prob­lèmes dis­parais­sent quand on se con­ver­tit. La vie chré­ti­enne est un champ de bataille, non un ter­rain de jeu. Que les gens sachent que vous avez encore des com­bats, mais que vous n’êtes plus seul(e). La Bible dit : « Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde » (1Jn 4.4). 4) Soyez chaleureux. Ne cherchez pas l’épreuve de force. Mon­trez-vous aimable, semez votre graine, et con­fiez la mois­son à Dieu. Alors aujourd’hui, faites comme dit la Bible : « Va […] et racon­te-leur tout ce que le Seigneur t’a fait ».