La Parole de Dieu est pleine de vie, de sagesse, de vérité et de puis­sance. Quand il a créé le monde, il a juste dit : « Que cela soit ». Chaque mot qu’il prononce peut créer tout ce qu’il dit. Cha­cune de ses promess­es con­tient la semence de son accom­plisse­ment. Ces graines sont pro­gram­mées pour un jour éclore dans votre vie, et si vous les arrosez de con­fi­ance, de prière de foi, si vous restez fidèle aux Écri­t­ures et atten­dez le moment choisi par Dieu, sa promesse s’accomplira. En prenant con­science de cette vérité, l’expression « Que Dieu vous bénisse » devient plus lourde de sens ! Elle libère la béné­dic­tion de Dieu dans nos vies. Lorsque vous le faites, Dieu vous bénit en retour. Si vous voulez bénir vos bien-aimés, dites-leur ceci : « Que l’Éter­nel te bénisse et te garde ! Que l’Éter­nel fasse briller sa face sur toi et t’ac­corde sa grâce ! Que l’Éter­nel lève sa face vers toi et te donne la paix ! » (v.24–26). La ques­tion : « Com­ment allez-vous ? » mon­tre de la cour­toisie et de l’attention. Souhaiter une bonne journée est sans doute sincère. Mais si vous dites « Que Dieu vous bénisse » avec la con­science du poids spir­ituel de ces mots, Dieu va bénir la per­son­ne à qui vous l’adressez et sa vie va chang­er ! Kate Nowak dit : « On devrait s’habituer à bénir les autres… Pour moi, c’est l’un des moyens les plus puis­sants et les plus pra­tiques de renouer des liens vitaux, la meilleure façon de nous men­er au bon­heur et au suc­cès. La béné­dic­tion est un doux récon­fort, une clé ances­trale pour une vie épanouis­sante et réussie. »