Dans une BD des Peanuts, Lucy annonce : « Je me sens mal aujourd’hui. » Son frère Linus, tou­jours prêt à ren­dre ser­vice, répond : « Laisse-moi t’aider. Viens devant la télé et je te pré­pare un bon goûter. Par­fois il faut se faire dor­lot­er pour se sen­tir mieux. » Un instant plus tard, Linus apporte à Lucy un plateau bien gar­ni et demande : « Tout va bien ? Je n’ai rien oublié ? » La réponse fuse : « Si, tu as oublié une chose : je n’ai aucune envie de me sen­tir mieux ! » En fait cer­taines per­son­nes ne veu­lent pas aller mieux. Elles ne se plaig­nent que pour obtenir de l’attention. En con­nais­sez-vous ? La Bible répète con­stam­ment qu’il faut cess­er de se plain­dre. Il faut une bonne dose de sincérité pour se deman­der : « Suis-je trop occupé(e) à me plain­dre de la sit­u­a­tion au lieu d’es­say­er de l’amélior­er ? Ai-je bâti ma vie sur des per­son­nes qui pensent comme moi, des gens qui seraient prob­a­ble­ment con­trar­iés si je décidais de grandir et de chang­er ? Est-ce que je vis dans le passé, soigne de vieilles blessures, refuse de par­don­ner aux autres et à moi-même ? » Le temps seul ne guérit pas, il faut être lucide ! Jésus a dit que la vérité nous ren­dra libres (voir Jn 8.32). Dès que vous êtes prêt(e) à faire face à la vérité sur votre atti­tude et à y remédi­er, votre vie com­mence à s’améliorer. Pour con­clure, Paul dit : « Soyez tou­jours joyeux. […] En toute cir­con­stance, ren­dez grâces ; car telle est à votre égard la volon­té de Dieu » (1Th 5.16, 18). C’est la volon­té de Dieu, alors faites-le !