Quand Dieu demande à Moïse de libérer les Israélites de l’esclavage, la conversation ressemble à ceci : « Maintenant, va, je t’envoie vers le Pharaon ; fais sortir d’Égypte mon peuple, les Israélites. Moïse dit à Dieu : Qui suis‐je, pour aller vers le Pharaon et pour faire sortir d’Égypte les Israélites ? Dieu dit : Je suis avec toi » (v.10–12). Moïse résume ses craintes et son manque d’assurance en une seule interrogation : « Qui suis‐je ? » Mais la question est mal posée. Le problème n’est pas de savoir qui vous êtes, mais à qui vous appartenez ! Ce jour‐là, Dieu a révélé son nom à Moïse : « JE SUIS. » Son nom est la solution à chaque problème et la réponse à chaque question. Son nom calme toute crainte, marque toute prière de son sceau et gagne toutes les batailles. À son nom, les anges s’inclinent et les démons tremblent. Par son nom, notre péché est vaincu et notre autorité est affirmée. Qui nous sommes n’a absolument aucune importance. Dieu ne nous utilise pas à cause de nous, mais malgré nous. Non, le ciel ne va pas faire faillite si on ne paye pas la dîme. Et si vous reportez vos talents ailleurs, le royaume de Dieu ne va pas s’écrouler. Mais pour des raisons qui ne seront révélées qu’à la fin des temps, Dieu a choisi d’accomplir ses plans à travers des gens ordinaires comme nous. Avez‐vous peur d’être mis hors‐course si vous échouez ? La situation vous semble‐t‐elle insurmontable ? Elle ne l’est pas pour Dieu. Faites‐lui confiance, comptez sur sa promesse : « Je serai avec toi », et allez de l’avant !