Paul écrit : « Ceux qui vivent selon leur pro­pre nature se préoc­cu­pent de ses désirs ; mais ceux qui vivent selon l’E­sprit Saint se préoc­cu­pent des désirs de l’E­sprit » (v.5). Un avion de ligne peut vol­er grâce aux com­pé­tences du pilote et aux direc­tives don­nées par la tour de con­trôle. « Vivre selon l’E­sprit », c’est obéir à ses instruc­tions. Vous le faites en pas­sant la journée avec la con­science de sa présence. S’il vous presse d’agir, même si vous ne com­prenez pas vrai­ment pourquoi, soumet­tez-vous et faites ce qu’il demande : inter­rompre une con­ver­sa­tion, vous détourn­er sans tarder d’un pro­gramme de télévi­sion, fuir un envi­ron­nement dou­teux ou même choisir « un autre chemin » comme l’ont fait les mages (voir Mt 2.12). Quoi que ce soit, faites-le sur le champ. Le Saint-Esprit peut vous aver­tir d’une ten­ta­tion à laque­lle vous ne pour­rez résis­ter, sauf si vous lui obéis­sez en temps et en heure. Peut-être con­nais­sez-vous une per­son­ne qui tra­verse aujourd’hui des moments dif­fi­ciles et qui aurait besoin de sou­tien. Con­tactez-la. Dieu veut la touch­er à tra­vers vous, et il vous béni­ra si vous le faites. Le Saint-Esprit peut vous inciter à faire cer­taines choses, à pren­dre des risques que vous n’auriez jamais osé imag­in­er. Le plus sage est de tou­jours se con­former à son plan, que vous le com­pre­niez ou non. Dieu con­naît toutes choses, y com­pris votre avenir, et il vous dirige tou­jours à votre prof­it.