Parole du Jour
Parole du Jour 
L’importance du nom (5)
/

Le nom Yahvé-Tsid­kenu, l’Éternel notre jus­tice, a été révélé par Dieu à Jérémie lorsqu’il lui a annon­cé la venue de Jésus : « Je sus­cit­erai à David un germe juste […]. Et voici le nom dont on l’ap­pellera : L’Éter­nel notre jus­tice » (v.5–6). Avant, notre jus­tice dépendait de nos pro­pres efforts : « Pour nous la jus­tice sera d’ob­serv­er et de met­tre en pra­tique tous ces com­man­de­ments devant l’Éter­nel, notre Dieu, comme il nous l’a com­mandé » (De 6.25). Mais nous avons tous échoué au test de la jus­tice ! Il ne restait alors plus qu’une solu­tion : « L’Éternel notre jus­tice ». « Celui qui n’a pas con­nu le péché, [Dieu] l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous deve­nions en lui jus­tice de Dieu » (2Co 5.21). En Jésus, on « devient » juste devant Dieu, on est trans­for­mé ! Inutile de faire le bien juste pour se sen­tir légitime devant Dieu ou pour créer une réserve de bonnes œuvres où puis­er en cas de besoin. Au con­traire, il faut trou­ver ce qui est néces­saire dans la jus­tice ver­sée sur notre compte par Christ lui-même. L’humilité, la pureté, la patience, la bon­té ou l’amour ne se trou­vent pas en nous ! Il nous faut les puis­er par la foi dans la réserve prévue par Jésus. Un cœur coupable peut y trou­ver le par­don, un esprit affligé la paix, une âme abattue la force, et un esprit trou­blé être guidé par Yahvé-Tsid­kenu. Par la foi, recevons le salut mais aus­si la jus­tice, cadeau de Dieu sur la base de ce qu’il a accom­pli en Jésus, l’Éternel votre justice !