307 Partages

Le périple d’Israël depuis l’Égypte jusqu’en Terre Promise indique trois lieux différents où vous pouvez séjourner. 1) Le lieu du « pas assez ». Les esclaves en Égypte dépendaient du bon plaisir de Pharaon. Tant que vous êtes tenu(e) de compter sur quelqu’un d’autre que Dieu, vous n’êtes pas vraiment libre. Tant que vous n’avez pas compris que c’est Dieu qui pourvoit, vous avez la mentalité du « pas assez ». Élie vit près d’une rivière en pleine  période de famine, et les corbeaux le ravitaillent au quotidien. Puis un jour, les corbeaux disparaissent et le cours d’eau s’assèche. Pourquoi ? Dieu tarit une source temporaire pour ramener Élie à sa vraie source. Comprenez ceci : peu importe les moyens ou les gens qu’il utilise, Dieu est votre source. Il est appelé « Jéhovah Jireh », qui signifie « le Seigneur pourvoira ». 2) Le lieu du « juste assez ». Dans le désert, Israël a juste assez de manne pour une journée. Ce n’est pas marrant de lutter pour juste s’en sortir. Mais on apprécie ce pour quoi on a dû se battre, et on apprend à faire davantage confiance à Dieu. De plus, passer par de telles périodes forge en nous une ténacité qui nous permettra de viser plus haut. 3) Le lieu du « plus qu’assez ». Dieu a prévu pour Israël un pays où il ne manquerait de rien (voir De 8.9). Pour vous aussi il a prévu l’abondance dans chaque domaine de votre vie (voir 2Co 9.8). Pour en faire des réserves ? Non, pour bénir les autres et accomplir ainsi votre mission dans la vie. Alors appuyez-vous sur ces versets : « À celui qui peut, […] faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui la gloire […], à tout jamais ».