Lorsque Israël a quit­té l’É­gypte, Dieu a trans­féré les biens d’une nation à l’autre. Et il l’a fait du jour au lende­main. C’est parce que son peu­ple a dû réalis­er ses des­seins sur la terre. Après avoir passé 400 ans à faire des briques, polir le cuiv­re, et pass­er la ser­pil­lière, il entend Dieu dire en sub­stance : « C’est jour de paie ! Tout ce que tu as frot­té et fait briller est main­tenant à toi. » Plus grande est l’affliction, plus grande est l’abondance ! Soyons clairs, selon la Bible, ce qui offense Dieu, ce n’est pas l’argent mais son mau­vais usage ! Un pas­teur a dit : « L’argent par­le. Il dit à la terre : “Je peux te pos­séder”, à l’immeuble : “Je peux te con­stru­ire”, à la vision : “Je peux t’accomplir”, au mis­sion­naire : “Je peux te soutenir”, au mis­éreux : “Je peux te nour­rir”, et à l’opportunité : “Je peux te saisir.” » Pourquoi Pharaon a‑t-il pour­suivi Israël ? Pour récupér­er les richess­es de l’É­gypte. Écoutez bien ! Le dia­ble se moque de savoir où va l’argent tant qu’il ne va pas aux chré­tiens pour accom­plir les des­seins de Dieu. Satan red­oute les idées d’une généra­tion de croy­ants prospères déter­minés à répan­dre l’É­vangile de par le monde. Et si pos­si­ble, il vous garde esclave de l’ignorance. Vous dites : « Je ne suis pas un(e) esclave. » Ah bon ? Et l’esclavage des dettes, du dés­espoir, de la peur ou des vieilles habi­tudes ? Dieu veut vous libér­er de tout ce qui vous empêche d’accomplir sa volon­té. Le jour où vous le réalisez, vous com­mencerez à prier sérieuse­ment et à croire en Dieu pour obtenir le néces­saire !