Jésus a dit à ses dis­ci­ples : « Veillez et priez, afin de ne pas entr­er en ten­ta­tion ; l’e­sprit est bien dis­posé, mais la chair est faible » (Mt 26.41). Que voulait-il dire par là ? Que sans la forte présence du Saint-Esprit, celle qu’ils allaient ressen­tir bien­tôt, ils ne pour­raient sur­mon­ter les épreuves qui les attendaient. Ce n’est pas qu’il doutait de leur dévo­tion et de leur volon­té à le servir. Il savait juste qu’ils ne pour­raient s’en sor­tir par leurs pro­pres moyens. Et vous ne le pour­rez pas non plus. Alors n’insistez pas et ça ira mieux ! Dieu ne cherche pas de chair éduquée, sophis­tiquée, bien inten­tion­née, ni aucun autre type de « chair », d’ailleurs. Il ne vous béni­ra que lorsque vous recon­naîtrez votre totale dépen­dance envers lui. Ça veut dire prier et s’ap­puy­er sur lui avant de com­mencer, et con­tin­uer jusqu’à la ligne d’ar­rivée. Et si Dieu ne vous envoie pas quelque part et que vous insis­tez pour y aller, ou s’il vous con­fie une tâche et que vous essayez de la faire avec votre pro­pre force, vous échouerez sûre­ment. De plus, il vous lais­sera dans l’erreur jusqu’au point où vous pour­rez dire comme Paul : « Non que nous soyons par nous-mêmes capa­bles de con­cevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes, mais notre capac­ité, vient de Dieu ». C’est lorsqu’on est à bout de ressources que la puis­sance de Dieu inter­vient. Voici donc votre parole du jour : au lieu de vous appuy­er sur vos pro­pres forces et ressources, dépen­dez entière­ment et unique­ment de Dieu.