Voici deux autres clés pour résoudre les prob­lèmes de cou­ple : 1) Lais­sez Dieu guider vos prières. La prière peut être ouverte ou fer­mée. Lorsque nous priv­ilé­gions notre point de vue, nous deman­dons à Dieu par des prières fer­mées de résoudre nos prob­lèmes à notre manière, croy­ant que c’est la seule pos­si­ble. Les prières fer­mées posent deux prob­lèmes. Un, elles nous enfer­ment dans une pen­sée rigide et nous ren­dent aveu­gles à d’autres points de vue. Deux, elles nous empêchent de voir la per­spec­tive de Dieu, qui seule peut guérir et restau­r­er la rela­tion. Les prières ouvertes deman­dent à Dieu de résoudre nos prob­lèmes à sa façon. « Voici donc com­ment vous devez prier : […], Que ta volon­té soit faite […] ». Deman­dez à Dieu de vous révéler sa volon­té, atten­dez qu’il le fasse, puis priez en con­séquence. La Bible dit : « Nous pou­vons regarder à Dieu avec assur­ance, car il nous écoute si nous deman­dons quelque chose de con­forme à sa volon­té. […], nous avons aus­si la cer­ti­tude d’obtenir ce que nous lui avons demandé » (1Jn 5.14–15, BFC). 2) Cessez d’aimer sous con­di­tion. L’amour n’est pas un sen­ti­ment à la carte mais un com­man­de­ment biblique. Dieu ne vous demande pas de brûler d’amour mais d’agir avec amour. Est-ce hyp­ocrite ? Non, c’est s’élever au-dessus du ressen­ti­ment, des blessures, de la crainte, et pra­ti­quer la vraie foi. Deman­dez-vous : « Que ferais-je si à l’in­stant je devais aimer sans con­di­tion ? Com­ment répondrais-je à mon con­joint ? » Puis faites-le. La Bible affirme : « L’amour ne suc­combe jamais » (1Co 13.8). Par amour, vous pou­vez l’un et l’autre chang­er.