Si Dieu vous donne une vision, sachez comment : 1) la saisir. Votre vision s’inscrit dans le temps. La Bible dit : « c’est une vision dont l’échéance est fixée. […] Si elle tarde, attends-la » (Ha 2.3). Certaines personnes peuvent concevoir une vision, mais ne pas la mener à terme car elles ne sont pas prêtes à supporter la gêne et l’inconfort qui en résulte. Nous nous précipitons devant Dieu et notre vision est mort-née ou trop faible pour survivre. Jésus a dit : « Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit » (Jn 3.6). Si votre vision est née de l’Esprit, elle sera portée par l’Esprit. Mais si elle est née de la chair, débrouillez-vous ! 2) la protéger. C’est une erreur de vouloir partager votre vision avec ceux qui sont incapables de l’apprécier. Joseph l’a fait, et il a fini par atterrir dans une fosse. Vous ferez des jaloux, en particulier si votre étoile brille plus que la leur. Alors demandez à Dieu le discernement. Judas est sans doute votre ami maintenant, mais un jour il vous trahira, c’est sûr. 3) la nourrir. Lisez avec soin ces deux versets : « David se fortifia en l’Éternel son Dieu » (1S 30.6) ; « édifiez-vous vous-mêmes sur votre très sainte foi » (Jude.20). Vous devez savoir comment édifier votre spiritualité et nourrir votre vision. Dieu a dit à Habacuc : « Écris une vision, Grave-la sur les tablettes » (Ha 2.2). Notez votre vision sur un bristol et portez-le sur vous. Et commencez à agir comme la personne que vous espérez devenir quand elle va se réaliser, et ça viendra !