Si vous vous tenez au bord d’un immense lac et que vous ne pos­sédez qu’un dé à coudre, vous voyez beau­coup d’eau mais ne pou­vez en puis­er que peu car votre capac­ité est très petite. Si vous pos­sédez un seau, vous avez plus qu’un dé à coudre, mais une fois le seau rem­pli, le lac ne vous fera plus aucun bien. Avec un ton­neau, vous puisez plus qu’avec un seau, mais une fois le ton­neau plein, vous n’au­rez jamais tiré avan­tage que d’une infime par­tie du lac. L’idée est d’of­frir à Dieu le plus grand récip­i­ent pos­si­ble. Offrez-lui tout ce que vous avez pour qu’il puisse accom­plir ce qu’il veut dans votre vie. Peu importe les suc­cès que vous avez pu avoir, vous n’avez pas encore opti­misé tout ce que Dieu veut faire en vous et à tra­vers vous. Paul l’ex­prime en ces ter­mes : « À Dieu qui a le pou­voir de faire infin­i­ment plus que tout ce que nous deman­dons ou même imag­i­nons ». Lorsque vous don­nez votre vie à Christ, le Saint-Esprit vient habiter en vous. Si jusqu’i­ci votre vie a été un échec, il peut en faire une réus­site. Et si votre vie a été un suc­cès, il peut vous amen­er à une plus grande réus­site encore. Com­mencez donc chaque matin en pri­ant : « Seigneur, je me rends entière­ment disponible pour toi aujour­d’hui. Que ta volon­té puisse s’ac­com­plir à tra­vers moi ». Voilà une prière à laque­lle Dieu répon­dra.