Pourquoi Jésus pre­nait-il le temps de se repos­er ? Pour être le plus effi­cace pos­si­ble dans son tra­vail. Aujourd’hui il vous fait savoir que si vous ne prenez pas une pause, per­son­ne ne vous la don­nera. Il veut que vous sur­viviez au marathon, pas seule­ment au sprint court. Les pre­miers obsta­cles à franchir sont les scrupules. Ils ren­dent addicts au tra­vail. On se sent coupable et on se dit : « Il y a tant à faire. » Jésus s’y prend autrement et dit aux dis­ci­ples : « Venez à l’é­cart dans un lieu désert et reposez-vous un peu. Car beau­coup de per­son­nes allaient et venaient, et ils n’avaient pas même le temps de manger. Ils par­tirent donc dans la bar­que, pour aller à l’é­cart dans un lieu désert » (v.31–32). À peine le temps de déje­uner, les gens qui vont et vien­nent, pas le loisir de pren­dre soin de vous, est-ce ain­si que vous vivez aujourd’hui ? Cer­tains dis­ent : « Il vaut mieux se con­sumer que rouiller. » Mau­vaise idée, de sur­croît non biblique. Vous ne vous con­sumez pas si vous êtes dans la volon­té de Dieu ! Jésus a dit : « Mon joug est aisé, et mon fardeau léger » (Mt 11.30). Il pou­vait le dire car son emploi du temps était géré par son Père céleste, non par les gens. Le Psalmiste a dit : « Il me fait repos­er dans de verts pâturages » (Ps 23.2). Que préférez-vous ? Choisir de vous ren­dre dans un parc ou être contraint(e) d’aller à l’hôpital ? En fait, ce n’est pas Dieu qui vous y enver­ra, mais votre pro­pre manque de sagesse. Aujourd’hui, Jésus vous dit : « Reposez-vous un peu », et vous seriez bien avisé(e) de le faire !