Le Dr Stan­ley racon­te : « Lors d’un safari-pho­to, mon groupe suiv­ait une piste depuis trois heures, quand j’ai eu l’impression bizarre que nous allions dans la mau­vaise direc­tion. J’en ai par­lé au guide qui m’a assuré que tout allait bien. Comme je ne voulais pas être pré­somptueux, j’ai con­tin­ué de marcher. Après quelques min­utes, ma sen­sa­tion de malaise per­sis­tait tou­jours et même gran­dis­sait. Alors, j’ai sor­ti ma bous­sole et con­sulté la carte. Effec­tive­ment, nous nous étions éloignés de notre des­ti­na­tion et avons mis presque une heure et demie pour revenir à l’endroit où nous nous étions trompés de chemin. Hélas, quand nous sommes arrivés, il était trop tard pour pren­dre des pho­tos. Cet événe­ment m’a appris deux leçons impor­tantes. D’abord, si une voix intérieure nous encour­age à pren­dre cer­taines déci­sions, on doit l’écouter. Ensuite, il faut choisir un guide qui con­naît le chemin mieux que nous. Vous est-il déjà arrivé que quelque chose vous fasse dress­er l’oreille, attire votre atten­tion ou vous pousse dans une cer­taine direc­tion ? Peut-être lors d’un ser­mon où vous avez eu l’impression que Dieu vous demandait de lui obéir et de le suiv­re. Ou peut-être êtes-vous entré(e) dans un restau­rant et étiez-vous rempli(e) de crainte comme si vous deviez par­tir rapi­de­ment. Si vous avez la foi, il est fort prob­a­ble que le Saint-Esprit s’adressait à vous pour vous aver­tir d’un dan­ger et vous encour­ager à vous soumet­tre aux des­seins de Dieu. » Aujourd’hui, « lais­sez le Saint-Esprit diriger votre vie ».