Un chré­tien racon­te : « À la nais­sance de son pre­mier enfant, une amie a voulu appli­quer toutes ses méth­odes pro­fes­sion­nelles à ses nou­velles fonc­tions. Tout était min­uté : sieste de bébé, cours­es et petits plats chaque soir pour le mari. Elle a réus­si à sauver les apparences, jusqu’au jour où ce rythme est devenu insup­port­able. Un jour, elle est par­tie tra­vailler sans pren­dre de douche, sans ranger la mai­son et sans faire de cours­es. Au retour de son mari, elle lui a mis un bébé non changé dans les bras, et a dit : “Pour le repas, cha­cun se débrouille !” Qu’a fait son mari ? Il est tombé à genoux devant sa femme avec un grand “Alléluia !” et l’a prise dans ses bras, dis­ant : “Enfin, tu es de retour !” En plus d’être bonne épouse, bonne mère et par­faite femme d’affaires, elle était drôle, auda­cieuse et spon­tanée, tout ce qui avait man­qué à son mari lors de ce boule­verse­ment post­na­tal ». Si vous comptez sur vos seules forces, vous n’y arriverez jamais ! (Ga 3.3). « Nous avons des dons dif­férents, selon la grâce qui nous a été accordée ». Lorsque nous cher­chons à être une autre per­son­ne que celle que Dieu a voulue, nous sommes sur les nerfs, inef­fi­caces et mécon­tents. Dieu nous a inten­tion­nelle­ment don­né des tal­ents dans des domaines dif­férents, et lorsque vous le com­prenez, vous pou­vez exercer un ser­vice cor­re­spon­dant à vos dons. Souvenez-vous que per­son­ne n’a atteint la per­fec­tion, alors donnez-vous du temps et plutôt que d’essayer de devenir par­fait, com­mencez à remerci­er Dieu pour avoir fait de vous un être unique !