En route pour votre destin, vous allez rencontrer des nids‐de‐poule, vous tromper de route, oublier de regarder la jauge d’essence et tomber en panne sèche. Mais peu importe ces contretemps, restez sur votre voie ! Un auteur écrit :« Une bonne personne trouve la sagesse à travers ses erreurs ». La question n’est pas de savoir si vous allez vous tromper ou non, mais si vous allez tirer des leçons de votre expérience et les transformer en sagesse indispensable pour avancer. Un sondage montre que les gens qui réussissent n’ont jamais vu leurs erreurs comme des fautes. Pour eux, ce sont des « expériences enrichissantes » ou des « frais de scolarité » à l’école de la vie. C’est une attitude gagnante ! Henry Beecher écrit : « C’est la défaite qui raffermit les os, développe les muscles et rend les hommes invincibles. Ne soyez donc ni peureux ni défaitiste. Vous n’êtes jamais si près de la victoire que lorsque vous perdez une bataille pour une grande cause. » Au prochain échec, demandez‐vous : « Qu’ai-je appris ? Suis‐je reconnaissant(e) de cette expérience ? Comment la tourner à mon avantage ? Où aller maintenant ? Qui a connu pareil échec et peut me porter secours ? À quoi mon vécu peut‐il servir aux autres ? Ai‐je réellement échoué, ou juste raté un objectif irréaliste ? Où ai‐je réussi autant qu’échoué ? » Ensuite, allez un peu plus loin et demandez à Dieu qu’il vous éclaire davantage. Si vous le faites, vous grandirez en force et en sagesse grâce à l’épreuve que vous avez traversée (voir Ja 1.5).