Tout le monde est capa­ble de soulever un prob­lème, d’en débat­tre et de s’en plain­dre. Mais si on se veut prag­ma­tique, on cherchera en pri­or­ité des solu­tions pour le résoudre. Mur­ray Span­gler en est un exem­ple par­fait. Concierge d’un grand mag­a­sin à la fin du dix-neu­vième siè­cle, il se dit que le seul moyen d’échapper à la rou­tine quo­ti­di­enne du bal­ayage serait de trou­ver une meilleure solu­tion. D’autant plus qu’il est allergique à la pous­sière ! Alors il lui vient une idée : « Au lieu de la bal­ay­er, on pour­rait peut-être l’aspirer. » D’où vien­nent donc ces éclairs de génie ? De Dieu, notre créa­teur. Depuis que vous êtes son enfant, il veut partager ses idées avec vous. Les ques­tions de Span­gler finis­sent par trou­ver des répons­es qui l’amènent à inven­ter un aspi­ra­teur certes rudi­men­taire mais au moins fonc­tion­nel. Alors, il sol­licite un vieil ami ban­quier, devenu le mari de sa cou­sine, pour lui deman­der d’en financer la fab­ri­ca­tion. Cet ami prov­i­den­tiel s’appelle Hoover. Encore actuelle­ment, ce nom est resté par­mi les plus célèbres mar­ques d’aspirateurs dans le monde entier. Faites de chaque obsta­cle une oppor­tu­nité. Chaque ques­tion a sa réponse, chaque prob­lème sa solu­tion. Penchez-vous sur les méth­odes, les sys­tèmes et les équipements qui exis­tent déjà, et deman­dez-vous : « Y a‑t-il mieux à faire ? » Le monde a évolué grâce aux per­son­nes qui n’ont pas craint de se pos­er cette ques­tion. Vous pou­vez être l’une d’elles car Dieu a promis d’aider tous ceux qui pren­nent les choses en main.