Si vous pensez que votre vie est der­rière vous, elle l’est. Si vous pensez qu’elle est devant vous, elle le sera. À la perte de son emploi, Léonard est déprimé. Puis il réalise que s’il ne sur­monte pas ses prob­lèmes, son fils n’apprendra jamais à sur­mon­ter les siens. Léonard est déter­miné à lui mon­tr­er qu’il peut se relever mal­gré l’échec. Il peaufine donc son CV et sol­licite l’aide de ses amis. Au bout de quelques mois, on lui a déjà pro­posé qua­tre offres et aujourd’hui il tra­vaille pour une entre­prise qui val­orise son tal­ent. Lors de la récolte des pommes de terre, les agricul­teurs de l’I­da­ho les tri­ent en fonc­tion de leur taille. Pour­tant, un des fer­miers ignore cette règle et gagne plus d’argent que les autres. Intrigué, un voisin lui demande : « Quel est ton secret ? » L’autre répond : « C’est sim­ple. Je rem­plis ma char­rette et prends la route la plus caho­teuse pour me ren­dre en ville. Pen­dant le tra­jet, les petites pommes de terre tombent au fond, les moyennes se met­tent au milieu et les gross­es au-dessus. » Il en est de même pour les hommes. Sur la route caho­teuse de la vie, les gross­es pommes de terre se met­tent au-dessus. Jon Gor­don déclare : « Quelle que soit l’ad­ver­sité à laque­lle vous faites face, votre objec­tif doit être plus grand que vos prob­lèmes. Au lieu de vous focalis­er sur eux, con­cen­trez-vous sur votre objec­tif. Au lieu de vous voir comme une vic­time, voyez-vous comme un héros. Héros et vic­time tombent tous deux, mais le héros se relève et plein de foi il crée un avenir posi­tif. »