Le choix de vos amis définit le genre de per­son­ne que vous êtes. Si votre vie est stérile et n’avance pas, analy­sez vos fréquen­ta­tions. Bonnes ou mau­vais­es, elles influ­ent sur la direc­tion que vous prenez. La Bible dit : « Celui qui marche avec les sages devient sage, mais celui qui fréquente les insen­sés s’en trou­ve mal » (Pr 13.20). La mis­ère aime la com­pag­nie, alors éloignez-vous des pes­simistes. Mieux vaut marcher seul(e) que pass­er sa vie à écouter ceux qui vous tirent vers le bas. Quand vous fréquentez les bonnes per­son­nes, vous réus­sis­sez car : « Deux valent mieux qu’un » (Ec 4.9). John Mason écrit : « Évitez cer­taines liaisons et votre vie s’améliorera. Les bons amis et les bonnes rela­tions font ressor­tir le meilleur de vous. À leur con­tact, vous devenez moins cri­tique, plus en con­fi­ance, et vous avez une vision pour l’avenir. En général, Satan n’utilise pas des incon­nus pour vous décourager ou vous stop­per, mais vos proches. Ils peu­vent, soit élargir votre vision, soit étouf­fer vos rêves. Dans votre crois­sance avec Dieu, vos ami­tiés vont évoluer. Cer­tains de vos amis détes­teront vous voir pro­gress­er. Ils aimeraient que vous restiez à leur niveau. Edwin Louis Cole affirme : “Si vous per­me­t­tez à quelqu’un d’autre de créer votre monde, il le fera trop étroit.” Tout le monde n’est pas autorisé à s’immiscer dans votre vie. Appré­ciez ceux que Dieu a mis sur votre chemin pour vous aider. Dieu prend soin des gens à tra­vers d’autres gens. Sage est celui ou celle qui for­ti­fie sa vie avec les bonnes ami­tiés. »