Moïse a vécu au fin fond du désert pendant quatre décennies, soit plus de 21 millions de minutes ! C’était une vie bien monotone, jusqu’à sa révélation. Lors d’une journée qui avait débuté comme les 4 600 jours précédents, Moïse aperçoit soudain un buisson ardent. Puis il entend une voix qui sort de ce buisson et qui l’appelle par son nom. Parfois Dieu vous surprendra ! Un buisson qui brûle est aussi absurde qu’un âne qui parle. Oh, attendez, Dieu a fait cela aussi ! Le danger qui nous guette si nous marchons avec Dieu depuis longtemps est de penser que nous en avons fait le tour. Nous cherchons à le mettre en boîte, mais aucune n’est assez grande pour le contenir. Il dit : « Mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies […]. Autant les cieux sont élevés au‐dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au‐dessus de vos voies et mes pensées au‐dessus de vos pensées » (Esa 55.8–9). Plutôt que d’errer sans but dans la vie et laisser se perdre vos jours, il vous faut prier chaque matin : « Père, merci pour cette nouvelle journée. Accorde‐moi de trouver dans ta Parole de nouveaux aspects de ta personnalité afin que je puisse faire ta volonté et te glorifier. » Montrez plus de conscience et d’attention, ne ratez pas ce que Dieu vous réserve. Faites comme Moïse : « Moïse dit : Je vais faire un détour pour voir quel est ce spectacle extraordinaire, et pourquoi le buisson ne brûle pas » (Ex 3.3). Aujourd’hui, cherchez à « voir » ce que Dieu fait dans votre vie !