Moïse a vécu au fin fond du désert pen­dant qua­tre décen­nies, soit plus de 21 mil­lions de min­utes ! C’é­tait une vie bien monot­o­ne, jusqu’à sa révéla­tion. Lors d’une journée qui avait débuté comme les 4 600 jours précé­dents, Moïse aperçoit soudain un buis­son ardent. Puis il entend une voix qui sort de ce buis­son et qui l’ap­pelle par son nom. Par­fois Dieu vous sur­pren­dra ! Un buis­son qui brûle est aus­si absurde qu’un âne qui par­le. Oh, atten­dez, Dieu a fait cela aus­si ! Le dan­ger qui nous guette si nous mar­chons avec Dieu depuis longtemps est de penser que nous en avons fait le tour. Nous cher­chons à le met­tre en boîte, mais aucune n’est assez grande pour le con­tenir. Il dit : « Mes pen­sées ne sont pas vos pen­sées, et vos voies ne sont pas mes voies […]. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pen­sées au-dessus de vos pen­sées » (Esa 55.8–9). Plutôt que d’er­rer sans but dans la vie et laiss­er se per­dre vos jours, il vous faut prier chaque matin : « Père, mer­ci pour cette nou­velle journée. Accorde-moi de trou­ver dans ta Parole de nou­veaux aspects de ta per­son­nal­ité afin que je puisse faire ta volon­té et te glo­ri­fi­er. » Mon­trez plus de con­science et d’at­ten­tion, ne ratez pas ce que Dieu vous réserve. Faites comme Moïse : « Moïse dit : Je vais faire un détour pour voir quel est ce spec­ta­cle extra­or­di­naire, et pourquoi le buis­son ne brûle pas » (Ex 3.3). Aujour­d’hui, cherchez à « voir » ce que Dieu fait dans votre vie !