Parole du Jour
Parole du Jour 
Le grâce dans la souffrance
Loading
/

"Bonjour, Je voulais vous remercier pour tous ces messages quotidiens qui me font du bien. Ils confirment souvent ce que je vis et me donnent beaucoup de réponse. Cela me rapproche de Dieu." Michèle Je fais un don

Voici trois principes à appli­quer en cas de con­flit. 1) Traiter le prob­lème sans s’en pren­dre à l’autre. Par­mi les attaques per­son­nelles les plus vir­u­lentes se trou­vent celles qui visent la reli­gion. Il est clair que beau­coup préfèrent avoir le dernier mot, quitte à per­dre un(e) ami(e) ! 2) Opter pour la sépa­ra­tion quand c’est néces­saire. Paul et Barn­abas s’étaient querel­lés au sujet de Marc, et « ils eurent une si vive dis­cus­sion qu’ils se séparèrent » (Ac 15.39, BFC). En fait, ce désac­cord don­nera nais­sance à deux min­istères dif­férents ! Soyons donc bien­veil­lants, car quel que soit le con­flit, Dieu s’en sert peut-être pour nous faire entr­er dans un nou­veau domaine de ser­vice et de béné­dic­tion. 3) Se rap­pel­er que « le fer aigu­ise le fer » (Pr 27.17). C’est ain­si que jail­lis­sent les étin­celles ! Ceux qui ont côtoyé des ado­les­cents le savent bien : ils passent leur temps à émet­tre des opin­ions con­tra­dic­toires, qui nous remet­tent en ques­tion et exi­gent des répons­es franch­es. Un chré­tien avait acheté une vache un peu rétive. Ce n’était pas une mince affaire que de la traire ! La patience du fer­mi­er était mise à rude épreuve, mais, déter­miné à faire preuve de grâce, il refu­sait de punir l’animal. Un jour, d’une ruade, la vache le pro­jette vio­lem­ment con­tre le mur. L’homme lui dit alors : « Tu sais que je ne peux pas te frap­per, mais je peux sans doute te ven­dre à beau­coup moins patient que moi ! » Quand on est la vic­time, il faut puis­er dans cette promesse : « La grâce que Dieu nous accorde est supérieure ».