Avec l’histoire d’Agar et d’Ismaël, vous réalisez à quel point Dieu prend soin des par­ents isolés. Bien qu’étant père d’Ismaël, Abra­ham a ren­voyé le garçon et sa mère sans pen­sion ali­men­taire (voir v.14). Sur bien des points, Agar représente ceux qui tra­versent le désert des fautes passées, de la honte, de l’abandon et de la peur de recom­mencer. La Bible racon­te : « Quand l’outre d’eau fut épuisée, elle lais­sa l’en­fant sous l’un des arbris­seaux, pour aller s’asseoir vis-à-vis, à une portée d’arc, car elle dis­ait : Que je ne voie pas mourir l’en­fant ! Elle s’as­sit […] et se mit à san­glot­er » (v.15–16). Si vous êtes par­ent isolé, vous pou­vez être fatigué(e) et soli­taire. Vous avez fait de votre mieux avec ce que vous aviez, mais il ne vous reste plus rien. Heureuse­ment, les ressources divines sont inépuis­ables : « Il donne de la force à celui qui est fatigué et il aug­mente la vigueur de celui qui est à bout de ressources » (Esa 40.29). « L’ange de Dieu appela Agar du haut du ciel et lui dit : […] Sois sans crainte, car Dieu a enten­du la voix du garçon, là où il est. Lève-toi, prends le garçon, sai­sis-le par la main ; car je ferai de lui une grande nation. Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d’eau » (Ge 21.17–19). Dieu aime votre enfant encore plus que vous. Tournez-vous vers lui, et il vous mon­tr­era un « puits d’eau » dont vous ne soupçon­niez pas l’existence. Il a des pro­jets pour vos enfants, alors encour­agez-les et soutenez-les. Le Dieu qui a ren­du « grand » le fils d’Agar peut faire la même chose pour votre enfant !