Avec l’histoire d’Agar et d’Ismaël, vous réalisez à quel point Dieu prend soin des parents isolés. Bien qu’étant père d’Ismaël, Abraham a renvoyé le garçon et sa mère sans pension alimentaire (voir v.14). Sur bien des points, Agar représente ceux qui traversent le désert des fautes passées, de la honte, de l’abandon et de la peur de recommencer. La Bible raconte : « Quand l’outre d’eau fut épuisée, elle laissa l’enfant sous l’un des arbrisseaux, pour aller s’asseoir vis‐à‐vis, à une portée d’arc, car elle disait : Que je ne voie pas mourir l’enfant ! Elle s’assit […] et se mit à sangloter » (v.15–16). Si vous êtes parent isolé, vous pouvez être fatigué(e) et solitaire. Vous avez fait de votre mieux avec ce que vous aviez, mais il ne vous reste plus rien. Heureusement, les ressources divines sont inépuisables : « Il donne de la force à celui qui est fatigué et il augmente la vigueur de celui qui est à bout de ressources » (Esa 40.29). « L’ange de Dieu appela Agar du haut du ciel et lui dit : […] Sois sans crainte, car Dieu a entendu la voix du garçon, là où il est. Lève‐toi, prends le garçon, saisis‐le par la main ; car je ferai de lui une grande nation. Dieu lui ouvrit les yeux, et elle vit un puits d’eau » (Ge 21.17–19). Dieu aime votre enfant encore plus que vous. Tournez‐vous vers lui, et il vous montrera un « puits d’eau » dont vous ne soupçonniez pas l’existence. Il a des projets pour vos enfants, alors encouragez‐les et soutenez‐les. Le Dieu qui a rendu « grand » le fils d’Agar peut faire la même chose pour votre enfant !