Si vous vous limitez aux personnes qui pensent exactement comme vous, vous ne grandirez jamais et n’accomplirez pas ce que Dieu a prévu pour vous. Vous avez besoin de gens qui ont une vision parfaite dans vos angles morts. Pour compenser vos faiblesses, vous devez pouvoir travailler avec des gens forts dans ces domaines. Au lieu de rechercher ceux qui se conforment à vos opinions, trouvez quelqu’un qui vous aime suffisamment pour les contester de temps à autre. Pourquoi ? Parce que vous avez encore beaucoup à apprendre ! Pensez à ceux que Jésus a choisis. Luc était médecin, Pierre et Jean étaient simples pêcheurs. Pour préserver votre image, qui auriez‐vous choisi ? Mais Jésus avait besoin de tous pour accomplir sa mission. Il savait que les gens veulent des compléments et non des répliques d’eux-mêmes. On estime que même avec le génie d’Einstein, vous auriez acquis à peine 1 % du savoir possible. Et tout le talent du monde ne vous ferait pas réaliser plus de 1 % de ce qui peut l’être. Oui, l’harmonie nous est nécessaire. Mais la véritable harmonie est polyphonique, là où plusieurs sons se mélangent en accord, loin de l’unisson où tous produisent la même note. L’oreille préfère la variété de l’harmonie à la monotonie de l’unisson. Ayez donc des relations harmonieuses et non monotones. Réfléchissez : vous ne ressemblez à personne. Alors si vous voulez que les autres vous aiment et vous acceptent, commencez par les aimer et les accepter. La plus grande sagesse se trouve dans la diversité, pas dans le conformisme.