286 Partages

Lorsque Jonas embarque sur un navire qui va dans la direction opposée à la volonté de Dieu, l’équipage découvre combien il est coûteux de se lier à la mauvaise personne. En clair, Dieu ne vous permet pas de cautionner le style de vie de qui que ce soit, surtout si cette personne veut s’éloigner de lui et se sert de vous pour le faire ! Avec Jésus à bord vous traverserez toutes les tempêtes. Mais si vous laissez embarquer Jonas, il va vous pourrir la vie et vous risquerez de tout perdre avant l’heure. Pensez‐vous sérieusement pouvoir venir à bout de votre Jonas ? Non. La Bible dit : « L’Éternel fit intervenir un grand poisson pour engloutir Jonas » (Jon 2.1). Parfois la meilleure chose à faire est de le réveiller et de le jeter par‐dessus bord. Tant que vous vous obstinez à le secourir, vous marchez sur les plates‐bandes de Dieu. C’est l’orgueil qui nous fait penser pouvoir faire ce que Dieu seul est capable de faire ! Alors que l’équipage désespéré jetait les marchandises par‐dessus bord, Jonas, lui, dormait comme un loir ! Il ne voulait pas être corrigé, il voulait son confort ! Connaissez‐vous de telles personnes ? Si elles n’ont pas changé, c’est parce qu’elles n’y sont pas prêtes ! Jonas était têtu au point de rester trois jours dans le ventre du poisson avant de se résoudre à prier. À sa place, au moment d’apercevoir « les dents de la mer », vous auriez déjà appelé Dieu à genoux, non ? C’est sans doute difficile à entendre, mais il est parfois préférable pour vous et votre Jonas de le jeter à l’eau et laisser Dieu le sauver.