Voulez‐vous encourager votre pasteur ? 1) Cessez de critiquer. La plupart des employés ont une évaluation annuelle. Les pasteurs c’est chaque semaine. Un sermon qui ne vous parle pas concerne à coup sûr quelqu’un d’autre. 2) « Souvenez‐vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu » (Hé 13.7). Priez pour leur croissance spirituelle. Goethe a dit : « Si vous traitez une personne selon ce qu’elle est, elle ne progressera pas. Mais si vous la traitez selon ce qu’elle devrait être, elle deviendra ce qu’elle devrait et pourrait être ». 3) Prenez des notes. En particulier quand le propos d’un pasteur vous interpelle. Les paroles s’envolent mais les écrits restent. 4) Mettez vos talents en action. Si vous êtes doué(e) en mécanique, entretenez la voiture de votre pasteur. Si vous êtes calé(e) en informatique, aidez‐le dans ce domaine. Ne vous sentez pas obligé(e) mais soyez enthousiaste. Optimisez vos compétences et devenez un membre actif. 5) Faites taire les ragots. Jacques affirme : « Si quelqu’un croit être religieux et ne sait pas maîtriser sa langue, […] sa religion ne vaut rien » (Ja 1.26, BFC). Remplacez un discours négatif par des commentaires positifs et rétablissez la vérité. Si ça ne marche pas, éloignez‐vous ! 6) Soyez ouvert(e). Rien n’est plus encourageant pour un leader que de voir des personnes réagir à son enseignement. 7) Oubliez les standards. Remerciez Dieu pour la façon originale dont votre pasteur répond aux besoins, au lieu d’espérer qu’il soit juste une copie conforme de son prédécesseur.