Caïn cultive la terre, sème, moissonne et offre à Dieu le fruit de son labeur. Il pense que Dieu sera impressionné et obligé de le bénir. Mais ce n’est pas comme ça que ça marche ! De son côté, Abel dit à Dieu : « Je n’ai rien fait. Tu as créé l’agneau que je t’offre. Je ne fais que te rendre ce qui t’appartient et je te demande de me bénir ». Et Dieu le fait ! Il y a beaucoup à dire sur la manière de s’adresser à Dieu. Certains agissent comme si Dieu leur devait quelque chose. D’autres sont tellement imbus de leur niveau spirituel qu’ils ressentent le besoin de s’approcher de Dieu avec un langage précieux qui regorge d’expressions pompeuses. Mais Dieu n’est pas impressionné. Alors soyons réalistes ! La Bible dit : « L’Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande ». Contrairement à son frère, il ne recherchait pas les honneurs. Il voulait que toute la gloire revienne à Dieu. C’est le genre d’offrandes qui touche Dieu et produit d’abondantes bénédictions. Alors, qu’offrez-vous à Dieu aujourd’hui ? Vos réalisations ? Votre position dans l’église ? Votre autosuffisance ? Vos émotions superficielles ? Dans ce cas, laissez tomber. La seule chose qu’il demande, c’est que vous ouvriez votre cœur avec humilité pour qu’il vous façonne à l’image de Jésus. Alors, il se passe quelque chose de merveilleux. Si vous oubliez votre propre intérêt et offrez à Dieu un sacrifice acceptable, non seulement il va l’agréer, mais il va vous bénir et vous équiper pour en bénir d’autres. Ça marche comme ça !