Vous pou­vez vous for­mer toute votre vie rien que pour une seule péri­ode, une seule mis­sion venue de Dieu, un seul objec­tif. Vous pou­vez compter le nom­bre d’années néces­saires à votre for­ma­tion uni­ver­si­taire, déter­min­er les efforts et les ans qu’il vous fau­dra pour attein­dre le som­met de votre car­rière. Mais pour expéri­menter la grâce de Dieu, c’est lui qui fixe le temps : « Mais toi, Éter­nel ! Tu sièges à per­pé­tu­ité […]. Tu te lèveras, tu auras com­pas­sion de Sion ; car le temps de lui faire grâce, le moment fixé est arrivé » (v.13–14). Un instant de la grâce de Dieu vous sera plus utile qu’une vie d’efforts. Dans un de ses livres, le Dr James Mer­ritt écrit : « Lors d’un entre­tien qui a duré moins de vingt min­utes, le Pharaon a nom­mé Joseph pre­mier min­istre, lui don­nant autorité sur tout le pays, lui offrant le rang de deux­ième per­son­nage du roy­aume ! La déci­sion de Pharaon a propul­sé Joseph de bas-fonds jusqu’au palais. Avec le recul, c’est une bien belle his­toire dont Dieu se sert pour son œuvre. Avant d’arriver au som­met, Joseph a dû pass­er par la fos­se et la prison. Comme Joseph, ce que nous prenons sou­vent pour un écueil est en réal­ité un trem­plin que Dieu utilise pour accom­plir son plan et attein­dre ses objec­tifs dans notre vie. » C’est votre obéis­sance à Dieu qui apporte sa grâce et votre fidél­ité dans les temps dif­fi­ciles : « Pour le meilleur et le pire, dans la richesse ou la pau­vreté, dans la san­té ou la mal­adie. » Alors, ayez con­fi­ance et con­tin­uez. Dieu a prévu pour vous un temps de grâce !