Cer­taines des per­son­nes que nous admirons dans la Bible ont vécu des moments où elles se sen­taient « usées », mais inca­pables de se repos­er. Jérémie dit : « Mal­heur à moi ! Car l’Éter­nel ajoute le tour­ment à ma douleur ; je m’épuise en soupi­rant, et je ne trou­ve pas de repos ». Le Psalmiste le dit en ces ter­mes : « Oh ! Si je n’é­tais pas sûr de con­tem­pler la bon­té de l’Éter­nel sur la terre des vivants » (Ps 27.13). Puis il pour­suit : « Du bout de la terre je crie à toi, le cœur abat­tu ; con­duis-moi sur le rocher trop élevé pour moi ! Car tu es pour moi un refuge, une tour forte, en face de l’en­ne­mi. Je voudrais séjourn­er éter­nelle­ment dans ta tente, me réfugi­er à l’abri de tes ailes » (Ps 61.3–5). Si aujourd’hui vous vous sen­tez dépassé(e), prenez une minute pour faire cette prière : « Seigneur, j’ai l’impression que tout le poids du monde repose sur mes épaules et je sais que ce n’est pas dans ta volon­té. Apprends-moi à te con­fi­er mes inquié­tudes et mes préoc­cu­pa­tions, car je sais que tu as promis de pren­dre soin de moi (Voir 1P 5.7). Donne-moi le courage de chang­er ce que je peux, la grâce de recon­naître ce qui m’est impos­si­ble, et la sagesse de ne pas tout mélanger. Que je ne sois jamais occupé(e) au point de nég­liger mon temps passé en ta présence. Apprends-moi à faire une pause et à réalis­er que tu es mon Dieu (Voir Ps 46.11). Mer­ci parce que tu es mon refuge, ce qui est une aide très pré­cieuse en ces temps trou­blés (Voir Ps 46.1). Dans le nom de Jésus. Amen. »