Har­low Cur­tice n’est pas sor­ti d’Harvard ; c’est un garçon de la cam­pagne avec seule­ment un diplôme d’é­tudes sec­ondaires. Mais il a de grands rêves. Il débute comme compt­able chez Gen­er­al Motors et devient chef d’en­tre­prise à l’âge de trente-cinq ans. À quar­ante ans, il est directeur général de la pres­tigieuse divi­sion Buick de Gen­er­al Motors. Il arrive au som­met de sa pro­fes­sion grâce à un don pour les nou­velles idées et l’ac­tion. Il a le courage de con­cevoir de nou­veaux styles et mod­èles. Il par­court tout le pays pour inspir­er les con­ces­sion­naires et leur incul­quer un ent­hou­si­asme renou­velé pour leurs pro­duits. Et tout ça en plein milieu de la Grande Dépres­sion ! Sous sa direc­tion, les ventes de voitures Buick quadru­plent ; sa divi­sion devient la deux­ième plus grande source de revenus de l’his­toire de l’entreprise. Lorsqu’on lui demande les raisons de son suc­cès, il en cite trois : 1) il se fixe des objec­tifs et exige que les gens autour de lui fassent de même. 2) il est fier d’af­fron­ter et de sur­mon­ter les obsta­cles. 3) il est prêt à pren­dre des risques et à faire les choses que les gens tal­entueux mais crain­tifs autour de lui refusent de faire. Résul­tat, le suc­cès devient une habi­tude naturelle. Ces trois principes sont résol­u­ment bibliques, intem­porels, et ils vous mèneront au suc­cès dans tout ce que vous faites. Voici donc votre parole du jour : « Lève-toi, car cette affaire te regarde. […] For­ti­fie-toi et agis ».