Jésus nous avertit : « Plusieurs faux prophètes s’élèveront et séduiront beaucoup de gens » (v.11). De nos jours, d’éminents prédicateurs ont déjà fixé des dates pour la seconde venue de Christ, et la presse en a fait ses choux gras. Cela dit, Jésus revient ! C’est indiqué plus de 300 fois dans la Bible. Charles Swindoll dit : « Les critiques l’ont nié. Les cyniques l’ont méprisé. Les érudits l’ont ignoré. Les théologiens libéraux ont tenté de l’expliquer. Les fanatiques l’ont perverti. Et certains ont dit en ricanant : “Où est la promesse de son avènement ?” (2P 3.4). Le retour de Jésus a toujours été remis en question. Mais il demeure, solide comme un roc, offrant une réelle espérance au milieu de l’incrédulité. En attendant, qu’allez-vous faire ? D’abord savoir ce qu’il faut éviter. Ne restez pas assis à attendre une sonnerie de trompette ou le nuage qui vous emportera. Ne quittez pas votre emploi et ne vous fixez pas d’échéance. Utilisez plutôt le temps qu’il faut pour bien agir. Vivez chaque jour comme si c’était le dernier, mais travaillez comme si Jésus n’allait pas revenir avant dix ans. Partout, répandez votre « sel » et faites briller votre « lumière » (voir Mt 5.13–16). Restez bien solide jusqu’au jour de son retour. Et si vous n’êtes pas sûr(e) d’être prêt(e), prenez votre billet de suite. Ils sont gratuits dans la limite des stocks disponibles. Si vous êtes sage, vous n’attendrez pas ! À quoi sert un billet quand le spectacle est terminé ? » Aujourd’hui, acceptez Jésus comme votre Sauveur et soyez prêt(e) pour son retour.