504 Partages

Le deuxième tueur de rêves est la déception. Celle‐ci vient de la différence qui existe entre l’attente et la réalité, et vous l’avez sûrement déjà vécue. Désir inassouvi, espoir envolé, tout cela a pu vous faire mal et laisser des traces. Mark Twain a dit : « On devrait faire attention à ne tirer d’une expérience que la leçon de sagesse qu’elle contient et ne pas extrapoler, au risque de devenir comme ce chat échaudé qui finit par craindre même l’eau froide. » Si quelque chose tourne mal, on dit : « Plus jamais je ne recommencerai ! » Quelle erreur, surtout s’il s’agit de nos rêves ! Les échecs sont le prix à payer pour atteindre le succès. Parfois il faut en surmonter beaucoup pour être en mesure de progresser et d’accomplir son rêve. Abraham est appelé à donner naissance à une nation. Mais avant d’engendrer Isaac, il perd patience, engendre Ismaël, et créé ainsi une situation compliquée qu’il doit gérer pour le restant de sa vie. Mais il ne cesse jamais de croire au rêve que Dieu lui a donné. La Bible dit : « Face à la promesse de Dieu il ne douta point, par incrédulité, mais fortifié par la foi, il donna gloire à Dieu, pleinement convaincu de ceci : ce que Dieu a promis, il a aussi la puissance de l’accomplir » (v.20–21). Notez l’expression : « fortifié par la foi ». Vous devez fortifier votre foi chaque jour par la lecture de la Parole de Dieu et la prière, en n’oubliant pas que Dieu est bon et que rien n’est trop difficile pour lui (voir Jér 32.17).