Ayez pour but d’aider les gens à gér­er leur crise et à grandir à tra­vers elle. Il faut donc les ras­sur­er et les aider à repren­dre une vie nor­male. 1) Con­tactez-les. Les gens en crise ont ten­dance à fuir plutôt que chercher de l’aide. Vous devrez donc faire le pre­mier pas et mon­tr­er de la com­préhen­sion et un réel intérêt. Vous n’avez pas besoin d’être un pro­fes­sion­nel. Voici deux choses qui peu­vent faire une grande dif­férence : les écouter atten­tive­ment et garder le con­tact visuel. Ils se sen­tiront val­orisés et com­pris. 2) L’aide dimin­ue leur anx­iété. Une présence apaisante peut réduire le stress. Encour­agez-les à évo­quer leurs préoc­cu­pa­tions et apportez-leur de l’espoir. Affirmez-leur qu’ils sont capa­bles de s’en sor­tir. Leur point de vue est sans doute faussé ou exces­sive­ment pes­simiste. Alors pro­posez-leur gen­ti­ment une autre per­spec­tive : « Est-ce que je peux vous sug­gér­er une autre façon de voir ? » Si vous pou­vez, don­nez-leur de l’espoir pour le futur : « Je sais que c’est dur, mais avec l’aide de Dieu c’est pos­si­ble. » Don­nez-leur une promesse biblique sur laque­lle ils pour­ront s’appuyer (voir Jér 33.3). 3) Con­cen­trez-vous sur l’essentiel. Dans la crise, les gens sont sou­vent sub­mergés par des détails, et sont con­fus dans les déci­sions à pren­dre. En les aidant à fix­er leurs pri­or­ités, vous soulagerez leur détresse. Pour leur éviter de s’appe­san­tir sur le passé ou s’inquiéter de l’avenir, aidez-les à se con­cen­tr­er sur le présent et à agir pour qu’ils puis­sent sor­tir de leur sit­u­a­tion.