Il est question de colère pour la première fois dans les Écritures lorsque Caïn se fâche contre son frère Abel et le tue. 60% des meurtres commis en Amérique le sont par des membres de la famille. Mais la colère ne tue pas seulement les autres, elle peut vous tuer aussi. Un psychiatre affirme : « La haine et la colère associées à une personnalité de type A contribuent fortement aux maladies cardiaques. Les gens colériques sont cinq plus susceptibles de souffrir de problèmes coronariens et les cardiaques risquent deux fois plus l’infarctus lorsqu’ils se mettent en colère. » Bien sûr, il y a une différence entre colère et simple exaspération. Une fillette demande à son père de lui expliquer la différence entre les deux. Alors le papa décroche le téléphone, compose un numéro et quand son correspondant répond, il dit : « Bonjour, est-ce que Melvin est là ? » Et l’autre de répliquer : « Il n’y a pas de Melvin ici, vous feriez mieux de vérifier le numéro avant ! » Le papa attend un peu, puis recompose le numéro : « Allo, Melvin est-il là ? » L’homme crie : « Je viens de vous dire qu’il n’y a pas de Melvin ici ! Ne rappelez plus ! » puis il raccroche sèchement. Le père regarde sa fille et dit : « Ma chérie, ça c’était de l’exaspération. Maintenant je vais te montrer ce qu’est la colère. » Il compose le numéro une nouvelle fois et quand une voix rugit : « Allo ! », il dit calmement : « Bonjour, ici Melvin, y a‑t-il eu des appels pour moi ? » Colère est synonyme de danger. Alors, demandez à Dieu de vous aider à gérer votre colère. Il le fera.