La Bible racon­te : « Zachée qui était chef des péagers et qui était riche cher­chait à voir qui était Jésus […]. Il cou­rut en avant et mon­ta sur un syco­more pour le voir, parce qu’il devait pass­er par là » (v.2–4). L’his­toire de Zachée nous apprend que les rich­es peu­vent être abîmés autant que les pau­vres. C’est même en faisant for­tune que cer­tains se sont fait du mal. Lorsqu’on vio­le sa con­science, il est dif­fi­cile d’être bien dans sa peau. Lorsqu’on échange ses valeurs fon­da­men­tales con­tre de l’ar­gent, le suc­cès sonne creux et la cul­pa­bil­ité devient lourde. Zachée avait ce souci : « Seigneur, […] si j’ai fait tort de quelque chose à quelqu’un, je lui rends le quadru­ple » (v.8). Si vous ressen­tez cela aujourd’hui, Jésus vous dit les trois mêmes choses qu’à Zachée : 1) « Dépêche-toi ». Ne dif­férez pas votre salut un jour de plus. À tout moment, une défail­lance car­diaque ou une cel­lule maligne peut vous rap­procher de l’éternité. Ne jouez pas avec votre âme. Met­tez-vous en règle avec Dieu pen­dant qu’il est encore temps. 2) « Descends ». Hum­i­liez-vous. Prosternez-vous aux pieds de celui qui vous aime et qui a don­né sa vie pour votre salut. Quelle que soit la grav­ité de nos fautes : « Si nous con­fes­sons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous par­don­ner nos péchés et nous puri­fi­er de toute injus­tice » (1Jn 1.9). 3) « Il faut que je demeure aujour­d’hui dans ta mai­son » (Lu 19.5). Christ veut habiter chez vous. Refusez de vivre un autre jour sans l’as­sur­ance que Jésus vit dans votre cœur, dirige vos pas et veille sur tout ce qui vous con­cerne.