La Bible raconte : « Zachée qui était chef des péagers et qui était riche cherchait à voir qui était Jésus […]. Il courut en avant et monta sur un sycomore pour le voir, parce qu’il devait passer par là » (v.2–4). L’histoire de Zachée nous apprend que les riches peuvent être abîmés autant que les pauvres. C’est même en faisant fortune que certains se sont fait du mal. Lorsqu’on viole sa conscience, il est difficile d’être bien dans sa peau. Lorsqu’on échange ses valeurs fondamentales contre de l’argent, le succès sonne creux et la culpabilité devient lourde. Zachée avait ce souci : « Seigneur, […] si j’ai fait tort de quelque chose à quelqu’un, je lui rends le quadruple » (v.8). Si vous ressentez cela aujourd’hui, Jésus vous dit les trois mêmes choses qu’à Zachée : 1) « Dépêche‐toi ». Ne différez pas votre salut un jour de plus. À tout moment, une défaillance cardiaque ou une cellule maligne peut vous rapprocher de l’éternité. Ne jouez pas avec votre âme. Mettez‐vous en règle avec Dieu pendant qu’il est encore temps. 2) « Descends ». Humiliez‐vous. Prosternez‐vous aux pieds de celui qui vous aime et qui a donné sa vie pour votre salut. Quelle que soit la gravité de nos fautes : « Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice » (1Jn 1.9). 3) « Il faut que je demeure aujourd’hui dans ta maison » (Lu 19.5). Christ veut habiter chez vous. Refusez de vivre un autre jour sans l’assurance que Jésus vit dans votre cœur, dirige vos pas et veille sur tout ce qui vous concerne.