Jon Walker écrit : « Pour une réponse, envoyez‐moi une photo. C’est ce qu’on ajoute souvent à un message aujourd’hui où la prudence est de mise. Mais pour aimer les autres, diriez‐vous : envoyez d’abord une photo ? Il y a différentes façons d’exprimer cette idée : “Je dois savoir si vous êtes assez bien, si vous êtes digne de mon amour. Il faut d’abord faire comme moi pour espérer mon amour.” » Il est temps de cesser d’évaluer les gens de façon humaine (voir 2Co 5.16). Dans le Sermon sur la Montagne, Jésus a dit : « Vous serez fils de votre Père qui est dans les cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez‐vous ? Les péagers aussi n’en font‐ils pas autant ? Et si vous saluez seulement vos frères, que faites‐vous d’extraordinaire ? Les païens aussi, eux‐mêmes, n’en font‐ils pas autant ? Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5.45–48). L’amour de Dieu envers nous est « parfait » parce qu’il est inconditionnel, dénué de jugement, et sans restrictions. La Bible dit : « Dieu prouve son amour envers nous : lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous » (Ro 5.8). Alors, y a‐t‐il une personne dans votre vie qui vous a blessé(e) et que vous avez maintenant du mal à aimer ? Dans ce cas, priez : « Père, je fais des efforts pour aimer […]. Aide‐moi à laisser tomber tout jugement ou blâme, et à commencer à l’aimer comme tu m’as aimé(e). »